Cougar, elle séduit les jeunes. Derrière ce patronyme un tantinet provocateur, se cache la première agence créatrice de communication fondée par des jeunes, entre quatorze et vingt-cinq ans, pour aider les marques à mieux s’adresser à leur tranche d’âge et générer toutes sortes de contenus adaptés à la demande des clients et à la réalité de la jeunesse, avec un credo : nous sommes notre propre cible.

Tout cela démarre avec ce premier constat : il n’existe aucune agence fondée par les digital natives, pour les digital natives, capable de cerner les attentes de cette génération, de satisfaire leurs exigences. En contact permanent avec cette jeunesse fluide et impétueuse, née à l’ère digitale, ils se disent plus à même de la comprendre et ainsi de mieux cerner ses attentes. Retenue par aucune hiérarchie, Cougar accepte la participation d’externes, pourvu qu’ils aient entre 15 et 25 ans et que leur apport soit pertinent. Ils prônent une nouvelle façon de communiquer, plus éthique, plus franche, reflétant véritablement l’essence des Z, en adéquation avec leur consommation média et leur comportement sur les réseaux sociaux.

Alors évidemment, l’agence se distingue par le jeune âge de ses fondateurs et collaborateurs, certes… Mais également dans l’importance qu’elle accorde au talent créatif des influenceurs, photographes, écrivains avec qui elle travaille, plus qu’à leur notoriété ou leur nombre d’abonnés. Ainsi, Cougar, c’est une nouvelle façon de communiquer et de créer du contenu publicitaire. Du sang neuf, pour fouetter le microcosme des agences créatives françaises.

LE NOM, ILS L’ONT TROUVÉ ALORS QU’ILS DÉGUSTAIENT GENTIMENT UN KEBAB, EN TERRE BALKANY, À LEVALLOIS PERRET.

Un documentaire animalier passait sur le petit écran de la télévision, placée au fond du restaurant. L’un d’eux s’est écrié “Et si on s’appelait Cougar ?”, un autre a répondu “elle séduit les jeunes”. Et voilà, ils avaient trouvé leur identité, entre deux bouchées de sandwich à la sauce blanche.

15272238_1784419291817406_4970139678561276694_o

Anais, Sofyan et Valentin

Lancée en janvier 2016, l’agence est le fruit polymorphe de la rencontre entre Valentin Reverdi, 18 ans, Sofyan Boudouni, 20 ans, réalisateur, scénariste et acteur sur Youtube, Carmen Bramly, 21 ans, écrivain, Jules Blondeau, 21 ans, communiquant, Adèle Castillon, 14 ans, Sébastien Frit, 20 ans et Amin Mouly, 22 ans, youtubeurs. Au fil des nuits blanches, des dossiers, des enthousiasmes, des échecs et des réussites, une véritable amitié a vu le jour. Ils se vivent comme une famille. Ensemble, ils grandissent et évoluent, petites plantes maladives en quête d’oxygène dans l’air vicié de leurs bureaux, une cave près du Trocadéro. Autodidactes (peu ont le bac), ils s’appuient plus sur un savoir empirique qu’académique, leur air et une bonne dose de culot. Et on dirait que ça marche. Heetch, Uber, 20 minutes et MK2 leur ont déjà fait confiance.

Par Dissemblances (Edition du numéro dédié à la première édition du Pop Corner)